martes, 3 de enero de 2012

Pré-approbation d’un projet écologique



            Un ambitieux programme de formation à la protection de l’environnement vient d’être approuvé en premier examen par le Programme Petites subventions du Fonds mondial pour l’environnement. En cas d’approbation définitive, cela pourrait représenter un investissement de près de 4 millions de pesos pour des initiatives locales d’une durée de 12 mois, débutant mi-2012.

            L’idée d’un projet de compostage a été lancée par Edit DeJong et Michael Waldman, de Puro Verde, la première entreprise locale spécialisée dans le compostage des déchets organiques, en activité depuis deux ans à Las Terrenas. Selon Edit et Michael : « La mise en place de ce plan aidera Las Terrenas à se placer parmi les premières municipalités au monde à apprendre à mettre en œuvre des pratiques écologiques pour nettoyer l’environnement et contribuer à protéger la nature ».

            La proposition a été rédigée par Jose Bourget, de la fondation locale Mahatma Gandhi, sous le titre « Projet Reverde ». Elle s’appuie sur l’idée d’une formation à l’écologie de tous les membres de la collectivité, notamment de la jeune génération, qui pourraient ainsi adopter des réflexes écologiques et apprendre à préserver les ressources naturelles de la commune. Jose Bourget, auteur de la « Déclaration de Las Terrenas » sur l’environnement (2007), explique qu’il sera « difficile de changer les habitudes des adultes, mais que les enfants et les jeunes représentent un atout fantastique pour transformer une culture de gaspillage et de dégradation en une culture de conservation et de gestion durable des ressources naturelles. « Tout comme Edit et Michael, je suis convaincu que le futur de Las Terrenas est étroitement lié à l’environnement et que cette proposition peut nous aider à faire un véritable bond en avant pour garantir un meilleur futur pour l’environnement de notre commune, de nos quartiers, de nos entreprises, pour le tourisme et pour le pays dans son ensemble », déclare Jose Bourget.

Impact social, éducatif et économique
            Si elle reçoit les financements espérés, cette proposition aidera à convertir l’école élémentaire de Las Terrenas et 10 quartiers de la ville en centres d’apprentissage écologique où la population et les élèves pourront apprendre les bases de la préservation, du compostage, du recyclage, de l’hygiène publique et de la protection de l’environnement. Avec une population de 2 000 élèves, l’école publique élémentaire représente un puissant potentiel social, économique et éducatif. Les élèves pourraient, par exemple, participer à des programmes de recyclage du plastique, à la production de compost organique et à l’application de théories et de pratiques environnementales dans des quartiers clés de la ville. Des cages pourraient être fabriquées dans les écoles et les quartiers pour « piéger » le plastique et autres matériaux recyclables, cependant que la collecte des matières organiques dans les foyers, les entreprises et les quartiers pourraient être élargie, les matières collectées étant ensuite traitées par Puro Verde. Moins de déchets solides viendraient ainsi s’accumuler dans la décharge municipale à ciel ouvert, ce qui bénéficierait fortement à la commune. Le recyclage et le compostage auraient des retombées économiques puisque les plastiques et le compost seraient vendus, les bénéfices revenant aux parties prenantes. En outre, une ville plus propre serait plus agréable pour les résidents comme pour les touristes, ce qui contribuerait à faire de Las Terrenas une destination plus attractive pour un plus grand nombre de gens.

No hay comentarios: